RACONTER LA VIE - 26 > 28 JUIN

26 au 28 Juin | Nouveau Studio Théâtre, Nantes

Dans une époque qui questionne les fondements de la représentation démocratique, trois soirées donnent corps et voix aux Invisibles.
Jeunes femmes employées dans des chaînes de restauration rapide, un «Tueur» dans un abattoir breton… Ces histoires, puisées parmi l’abondante collection de témoignages fondée par le sociologue Pierre Rosanvallon, dressent un portrait singulier des femmes et des hommes qui composent  notre société.
Portées par les compagnies La Réciproque (Nantes) et Un pas puis l’autre (Langueux) ces soirées sont composées d’une lecture musicale suivie d’un spectacle/performance physique et rythmé.
Ouvertes à toutes et à tous, elles se font le lieu d’une parole vraie, sensible et poétique, invitent à la rencontre, l’échange et au partage sans distinction.

Ces soirées sont organisées dans le cadre et avec le soutien du dispositif Résidence de finalisation conduit par la Ville de Nantes et les équipes du Nouveau Studio Théâtre

19H | ENDOSSER LE COSTUME | Lecture performée
Claire, étudiante brillante doit comme beaucoup, accepter un CDI de dix heures par semaine dans une boîte de livraison rapide de pizzas pour financer ses études. C’est le récit édifiant, tour à tour drôle et effrayant, de la jeunesse d’aujourd’hui, contrainte à une double vie si elle veut réussir dans le monde
moderne. A consommer sans modération !
Lecture extraite du cycle Le Parlement des invisibles.
Marie-Laure Crochant (comédienne) & Stéphane Fromentin (musicien)
Production | La Réciproque
21H | CACTUS [CREATION]
C’est l’histoire d’une rencontre entre Martin, universitaire coincé et enfermé dans une vie sociale et mondaine qui ne lui convient pas toujours et Stéphane, « tueur » dans un abattoir, au bord de la chute.
C’est une histoire d’amitié bien sûr mais aussi de révélation réciproque ou comment l’altérité, une fois qu’on a accepté de l’envisager, est toujours source d’apprentissage et de déplacement du regard.
C’est une histoire de chair plus que de sang, une interrogation sur cet univers complexe qu’est l’abattoir, un jeu de miroirs, troublant, entre l’homme et l’animal, entre l’homme et l’homme, entre deux mondes qu’a priori tout oppose mais qui vont se retrouver autour de la question du choix : Est-ce qu’on peut vraiment choisir sa vie ?


Toutes les actualités
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail