KLEIN

2020

Olivia Grandville

La conférence à la Sorbonne donné par Yves Klein en 1959 et le texte rédigé peu avant : Le dépassement de la problématique de l’art, sont le point de départ du projet.
Artiste visionnaire de la deuxième partie du 20e siècle, Yves Klein nous fait rentrer dans l’ère de l’espace et de l’immatériel. De ce point de vue, Klein, est un précurseur. « Le saut dans le vide », est la photo mère de toutes les performances postérieures, c’est la matrice de l’art conceptuel.

Pour Olivia Grandville, ces textes constituent une suite évidente à son travail sur le Lettrisme. Délirants, visionnaires et drôles, ils restent méconnus, et développent avec virtuosité le concept d’immatérialité de l’art en opposition au matérialisme ambiant , en imaginant une grande école de la sensibilité dont l’artiste propose un organigramme, un calendrier, un budget…

Auteur « Des fondements du Judo » un manuel d’une précision maniaque qui fait encore aujourd’hui autorité, Klein est simultanément artiste conceptuel et grand maître de Judo !

La rareté de cette double compétence en même temps que sa cohérence avec l’œuvre de l’artiste mérite d’être soulignée !

Olivia Grandville invitera donc deux judokas à rythmer de leurs figures graphiques et brutalement sonores le monologue de l’acteur/conférencier au service de la pensée virevoltante de Klein.

Distribution et production

Conception | Olivia Grandville
TexteConférence à la Sorbonne, Yves Klein
MusiqueBenoît de Villeneuve
InterprètesManuel Vallade, avec apparition d’Olivia Grandville
Judokas (Deux judokas recrutés dans la ville d’accueil )| Création à Nantes : Emmanuel Gourmelin et Dominique Dijol
LumièresFabrice Le Fur

Remerciements : Ludovic Empis, Emmanuel Monnaux, la Maison des arts martiaux de Nantes.

ProductionLa Spirale de Caroline
Coproduction | Le Lieu unique, centre de culture contemporaine de Nantes

Les dates

2 & 3 octobre 2020
Le Lieu unique | Nantes

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail