A l'origine fut la vitesse

Création 2021

Philippe Gordiani Nicolas Boudier

Le Testament de Sov Strochnis

Proposition immersive, théâtrale et sonore  de PHILIPPE GORDIANI et NICOLAS BOUDIER pour 44 spectateurs à partir de 13 ans

Dans un monde balayé par les vents, un mythe perdure, leur source : l’Extrême-Amont. Inspiré du roman La horde du contrevent d’Alain Damasio, le spectacle A l’origine fut la vitesse invite le spectateur à s’immerger dans un dispositif scénique inédit, une salle d’écoute augmentée. Le spectacle de Philippe Gordiani et Nicolas Boudier place cette épopée dans un monde victime d’un climat déréglé. Les premiers flashs apparaissent, l’histoire commence…
Equipé d’un « combo », masque écran et occultant combiné à un casque audio à conduction osseuse (la voix du comédien résonne directement à l’intérieur du crâne), le spectateur se retrouve relié à la mémoire de Sov Strochnis, ultime survivant de la 34eme Horde. Il vit ainsi une expérience singulière dans une forme transdisciplinaire originale où la musique et le son sont conçus comme supports premiers de la narration. Une expérience qui ouvre les portes de l’imaginaire en éveillant de façon originale sens et perceptions.

« A la lecture de La Horde du contrevent, j’ai développé un imaginaire musical et sonore construit à partir du vent, personnage principal du roman de Alain Damasio. J’ai eu le désir de créer un spectacle hybride et immersif mêlant texte, musique et art numérique autour de ce roman, un spectacle riche de la transversalité de mon parcours artistique, avec la musique comme vecteur.
La Horde du contrevent relate une quête illusoire : un groupe d’élite, formé dès l’enfance à faire face, part des confins d’une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l’origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d’un Extrême Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou.
Dans ce spectacle, pour raconter cette histoire nous avons pris le parti du monologue par le biais de Sov Strochnis, le scribe. Les spectateurs sont directement reliés à sa mémoire fragmentée. Quelle a été sa quête ? En quoi son aventure peut-elle parler à chacun ? Que peut-il en raconter ? La source du vent, l’extrême Amont, est elle une quête intérieure, une quête de soi ?

Lorsque je visualise les images récentes des typhons, qui sont de plus en plus fréquents, j’ai l’impression qu’ils sont la représentation exacte d’une science-fiction imaginée 60 ans plus tôt par Ballard et que Damasio questionne lui aussi le monde de demain, d’aujourd’hui. En ce sens, s’attaquer à
la
Horde du Contrevent, c’est s’attaquer à la question du réchauffement climatique, de l’anthropocène, et c’est proposer une sensibilisation indispensable à la  transformation du monde qui nous entoure. Est-ce vraiment une quête illusoire ? Un Extrême Amont ? »
Philippe Gordiani & Nicolas Boudier

Distribution et production

Durée 1h15 (installation du public comprise)

D’après La horde du Contrevent de Alain Damasio.
Mise en scène, composition musicale sonore, musicien live | Philippe Gordiani
Mise en espace, dispositif scénique, combos, scénographie et lumière | Nicolas Boudier
Dramaturgie | Philippe Gordiani, Nicolas Boudier, Lancelot Hamelin.
Adaptation | Philippe Gordiani, Lancelot Hamelin
Comédien | Thomas Poulard
Création Vidéo | Malo Lacroix
Développement logiciel inter-médias | Benjamin Furbacco
Assistante à la scénographie | Agathe Mondani
Stagiaire scénographie | Ariane Germain, Cecile Klein
Production / diffusion | Charles Eric Besnier et Charlotte Kaminski – Bora Bora productions

Production | Pygmophone

Coproduction | Le Théâtre Nouvelle Génération, CDN (Lyon) – Le lieu unique, centre de culture contemporaine (Nantes) – Le CENTQUATRE-PARIS – Némo, biennale des arts numériques (Paris) – L’Espace des Arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône – Maison de la Musique de Nanterre – Scène conventionnée d’intérêt national – art et création – pour la musique; Le Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper.
Avec l’aide du dispositif CHIMERES  initié par le ministère de la Culture, opéré par le Théâtre Nouvelle Génération – Centre dramatique national de Lyon
et le lieu unique – Scène nationale de Nantes, du DICRéAM pour l’aide à la maquette et pour l’aide à la production.
Avec l’aide du Fonds [SCAN] (Fonds de soutien à la création artistique numérique) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, des aides à la création de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du Ministère de la Culture / DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.

Philippe Gordiani et Nicolas Boudier sont associés au Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon dans le cadre du Vivier, dispositif de soutien à la recherche scénique et à l’émergence artistique.
Pygmophone reçoit l’aide au fonctionnement par le Ville de Lyon.

Teaser A l'origine fut la vitesse     [caption id="attachment_1162" align="alignnone" width="2560"] [/caption]

Les dates



29 au 31 Octobre 2021
Dans le cadre du festival Les Utopiales | Le Lieu unique | Nantes

16 au 28 Novembre 2021
Dans le cadre du festival Micro Mondes | Théâtre Nouvelle Génération | Lyon

11 & 12 décembre 2021
Dans le cadre de la biennale NéMO | La Maison de la Musique | Nanterre

17 au 19 décembre 2021
Dans le cadre de la biennale NéMO | Le CENT-QUATRE | Paris

8 > 10 février 2022
Espaces des arts, scène nationale de Châlon

9 > 11 juin 2022
Festival Intercal | Comédie de Reims

23 & 24 septembre 22
"Sur les épaules des géants" @ Théâtre de l'Hôtel de Ville, Le Havre
En savoir plus

23 > 25 novembre 2022
ABC @ Atheneum, Dijon (en cours)

12 > 14 mai 2023
Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper (en cours)

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail