Regarde les lumières mon amour

Création 2016 / Théâtre / Durée 1h10

La réciproque

Un hypermarché, avec des gens dedans. Souvent, cette femme – on l’appelle A – y va et écrit ce qu’elle y voit : un condensé de notre société, mais aussi un lieu riche en rencontres et en possibilités. Marie-Laure Crochant porte à la scène le regard à la fois subjectif et sociologique de la romancière Annie Ernaux. Parce que « voir pour écrire, c’est voir autrement ».

Cergy-Pontoise, Auchan. Pendant un an, A. tient le journal de ses visites régulières à l’hypermarché. Au fil des saisons, un lien étrange se tisse entre l’hypermarché et cette femme qui y trouve peut-être un remède à sa solitude, un trait d’union, une source d’inspiration. Son regard aiguisé, ses mots vifs révèlent son plaisir à déambuler dans ce « lieu commun » enfin digne d’être raconté. Mais aussi des questionnements sur une toute autre réalité, bien dissimulée sous l’avalanche des promotions et l’abondance généralisée.

Sur scène, aucune image de supermarché. Il sera suggéré : un mot, un son, un geste. Juste un meuble immense, la « penderie » que A. construit et déconstruit au fil des saisons. Est-on chez elle, dans un showroom où le bien-être domestique est mis en scène ou dans un espace imaginaire?

« La vie. La vraie » scande la Voix dans les étals immenses qui deviennent dans la bouche d’A. autant de scènes d’un petit théâtre aussi poétique que critique ; autant de souvenirs, intimes et collectifs où le réel et la fiction ont tendance à se confondre jusqu’au vertige. A. joue à jouer, endosse tous les rôles, se transforme, tour à tour drôle et émouvante, pour nous rendre sensible ce monde moderne et peut-être le regarder différemment.

La Réciproque poursuit avec ce spectacle son interrogation poétique et théâtrale sur la manière dont on vit, représente et rêve notre siècle. Pour voir un peu quel est son avenir.

Distribution et production

Textes d’Annie Ernaux
D’après Regarde les lumières mon amour d’Annie Ernaux, Collection Raconter la vie ; éditions du Seuil, droits théâtre gérés par les Editions Gallimard et Journal du dehors et La vie extérieure d’Annie Ernaux Editions Gallimard.

Mise en scène : Marie-Laure Crochant
Interprète : Marilyn Leray avec la voix de Gilles Gelgon
Musique, création sonore : Stéphane Fromentin
Scénographie, costumes et manipulation: Lise Mazeaud
Collaboration artistique : Raphaël Tragin
Création lumière et régie générale: Léa Maris et Nolwenn Kerlo
Production et développement : Charles Eric Besnier – Bora Bora Productions
Création décors : Ateliers décor du Grand T


Production : La Réciproque
Coproduction : TU-Nantes, scène de recherche et de création contemporaine ; Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique; Le Grand R, scène nationale de la Roche sur Yon; L’Entracte, scène conventionnée de Sablé sur Sarthe, le Théâtre du Champ de Bataille, Angers; Le Carré, scène nationale de Château Gontier.
Soutien en résidences : L’Ephémère, scène conventionnée du Mans; L’Espace de Retz, Machecoul.
Avec le soutien à la création de la Ville de Nantes, du Conseil départemental de Loire-Atlantique, de la Région des Pays de la Loire, de l’État – ministère de la Culture et de la Communication – Drac des Pays de la Loire.
Voisinages est un dispositif soutenu par la Région des Pays de la Loire pour encourager la diffusion des équipes artistiques. Regarde les lumières mon amour est en tournée dans les Pays de la Loire. Tout le programme sur www.culture.paysdelaloire.fr


Remerciements à Annie Ernaux, ainsi qu’à Pauline Peretz et Pauline Miel des éditions Raconter la vie.

Les dates

6 décembre 2016
Théâtre de l’Espace de Retz, Machecoul (44)

29 et 30 novembre 2016
Le Grand R, scène nationale, La Roche sur Yon (85)

25 novembre 2016
L’Entracte, scène conventionnée, Sablé-sur-Sarthe (72)

22 et 23 novembre 2016
L’Ephémère, scène conventionnée, Le Mans (72)

14 au 18 novembre 2016
Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, Nantes (44)

3 et 4 novembre 2016
Le Théâtre du Champ de Bataille, Angers (49)

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail