La réciproque

Marie-Laure Crochant / Stéphane Fromentin

Au travers des créations portées par la metteur en scène Marie-Laure Crochant, La Réciproque mène un projet d’une vaste ambition : interroger la manière dont se représente le 21e siècle naissant, en bousculant le prêt-à-penser tout en s’autorisant un avenir poétique.

Après leur première collaboration sur la création de Dans La Solitude des Champs de Coton, variation(s) de Bernard Marie-Koltès, Marie-Laure Crochant, Stéphane Fromentin et Simon Le Moullec s’associent pour fonder la Réciproque et engager une investigation artistique au long cours, faisant de la formule de Camille de Toledo un credo : comment autoriser l’avenir ? Ces recherches les conduisent vers des textes rarement destinés au plateau, ouvrant des nouvelles pistes d’écriture dramatique qui mobilisent particulièrement, selon les projets, la musique live, l’image, la vidéo ou des scénographies organiques.

En 2014, ils passent commande d’un texte à Alexis Fichet et présentent une maquette de Climat Centrale. En 2015, ils associent le vidéaste Eric Watt et créent Direct (état des lieux provisoire) au TU-Nantes, à partir du texte de Patrick Bouvet et de L’alternative ambiante de Gilles Clément. En 2016, commandé par le Grand T pour le festival Tous Terriens, Marie-Laure Crochant et Eric Watt extraient de leur précédente pièce une « fausse » rencontre radiophonique entre experts du climat centrée sur le texte de Gilles Clément : Humus FM. La même année, Marie-Laure Crochant s’engage dans l’exploration de la collection Raconter la vie, fondée par le sociologue Pierre Rosanvallon. Elle crée Regarde les lumières mon amour, à partir du texte d’Annie Ernaux et interprété par Marilyn Leray, qui sera présentée au Grand T (Nantes), au Théâtre de l’Ephémère (Le Mans), au Grand R (La Roche/Yon) et sur d’autres scènes de la région. En 2017, Elle poursuit sa démarche en travaillant au Parlement des invisibles, un cycle de 5 lectures performées, nomades et musicales tirées de la collection, ainsi que de Cactus, un duo porté par le comédien Jérémy Colas et la chanteuse Bianca Iannuzzi.
Parallèlement à leur activité de création, la Réciproque mène un travail de transmission et de lectures sur les quartiers de Nantes, plus particulièrement sur le campus de l’université de Nantes.

Marie-Laure Crochant
Formée à l’école du TNB, elle joue dans les spectacles de Stanislas Nordey, de Luc Bondy, de Robert Cantarella, de Patricia Allio, de Blandine Savetier… Elle devient rapidement la comédienne complice d’Anne Théron dès La Religieuse de Diderot pour lequel elle reçoit, en 2005, le prix Jean-Jacques Gautier de la révélation théâtrale de l’année. Elle poursuivra sa collaboration dans ses mises en scènes suivantes : Andromaque 2010, et joue Merteuil dans la réécriture des Liaisons dangereuses de Laclos : Ne me touchez pas. Elle a travaillé dans différents projets hybrides, à la frontière de la danse et du théâtre notamment avec Régine Chopinot et Roland Fichet.
Dans la saison 2016/2017, elle a joué dans la mise en scène de François Chevalier du texte de David Harrower Le Merle Noir, et dans la reprise de Ne Me Touchez Pas¸ d’Anne Théron.
En 2011, elle réalise sa première mise en scène : Dans La Solitude des Champs de Coton, variation(s) de Bernard Marie-Koltès, produite par le TU-Nantes et coproduite par le Théâtre de l’Ephémère.
A la suite de cette création, elle fonde avec le comédien Simon Le Moullec et le musicien Stéphane Fromentin, la compagnie La Réciproque. En 2015, ils créent DIRECT (état des lieux provisoire) au TU Nantes ainsi que Climat Centrale (Maquette). En 2016, elle dirige la comédienne Marilyn Leray sur un texte d’Annie Ernaux dans Regarde les lumières mon amour.
Stéphane Fromentin
Depuis la fin des années 90, Stéphane Fromentin promène sa musicalité à travers les musiques actuelles, la musique improvisée, les projets de danse et de théâtre.
Guitariste de rock, il co-fonde les groupes Trunks, Ruby Red Gun, Plain, Chien Vert et Cabine. Il est également interprète dans Ladylike Lily, Psykick Lyrikah, We Only Said et Fat Supper, ainsi que sur les œuvres d’Olivier Mellano (La chair des Anges, How we Tried). Il collabore régulièrement avec Laetitia Sheriff, David Euverte, Noël Akchoté, Régïs Boulard, Eric Thomas, Daniel Paboeuf, Jean-Francois Vrod…
Il co-fonde le collectif rennais théâtre à l’envers en 1999, et la compagnie nantaise La Réciproque en 2013. Compagnies auprès desquelles il expérimente des dispositifs de restitution sonores et musicales au service du texte et des comédiens. Ce travail l’amène à collaborer avec les chorégraphes Hervé Koubi, Franck Picard, David Monceau, ainsi qu’avec la compagnie théâtrale Les Lucioles pour des mises en scène de Mélanie Leray ou David Jeanne Comello et de travailler aux côtés de la metteuse en scène Marie-Laure Crochant depuis sa Solitude des Champs de Coton – Variations.
En 2017, il initie son nouveau projet solo Bornor.


www.facebook.com/LaReciproque

Cactus

Le parlement des invisibles

Regarde les lumières mon amour

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail