Sylvain Riéjou

Compagnie Cliché

 Après trois années de recherche en résidence à L’L (Bruxelles), et la création de plusieurs vidéos de danse en auto-production, Sylvain Riéjou s’engage en 2017 sur une première création au plateau, le solo: Mieux vaut partir d’un cliché que d’y arriver.
Son travail interroge les processus de création et les déconstruit à vue, dans des mises en scènes ludiques de ses questionnements intimes.
En 2018, il fonde la compagnie Cliché, implantée à Sablé-sur-Sarthe.

 

Sylvain Riéjou
Après l’obtention de son diplôme d’Etat de psychomotricien en 2004, Sylvain Riejou décide de devenir danseur. Il rejoint alors la compagnie COLINE à Istres puis la formation EXTENSION du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse.Depuis 2007, il est interprète pour des chorégraphes : Olivia Grandville, Sylvain Prunenec, Nathalie Pernette, Didier Théron, Aurélie Gandit, Geisha Fontaine et Pierre Cotterau. Il travaille également sous la direction de metteurs en scène (Roméo Castellucci, Robert Carsen, Coraline Lamaison) et d’artistes plasticiens (Philippe Ramette, Boris Achour, Clédat et Petitpierre).
En parallèle de son métier d’interprète, il se forme au montage vidéo en autodidacte et réalise des vidéos danse. En 2012, il participe en tant que chorégraphe au cursus Transforme, dirigé par Myriam Gourfink, à l’abbaye de Royaumont. Depuis 2014, il est en résidence de recherche au Théâtre de L’L à Bruxelles, dirigé par Michelle Braconnier. En 2015, il a signé la chorégraphie de la pièce UBU, mise en scène par Olivier Martin Salvant au festival d’Avignon. En septembre 2017, il a présenté son premier projet pour le plateau, un one man show vidéo-chorégraphique.

Mieux vaut partir d'un cliché que d'y arriver

Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail